UNE DISTINCTION POUR LE MALI

 

Les observateurs s'accordent sur la vitalité du secteur minier malien.

Le Mali a remporté le «prix du meilleur pays minier de l'année 2010". La distinction a été décernée par "Mining Journal", une publication britannique spécialisée, observatrice avisée du secteur minier africain. Le prix est doté d'une valeur symbolique de 100 livres sterlings, remis à Mark Bristow, directeur exécutif de la société minière RandGold Resources, qui l’a reçu au nom du Mali. C'était lors d'une cérémonie solennelle qui a regroupé au jardin d'hiver de "Artillery Club" à Londres plus de 850 personnes.
Initié par «Mining Journal», le concours est destiné à valoriser les compétences et les performances des pays et des sociétés minières qui se sont distinguées durant une année en matière de développement et de promotion du secteur minier en Afrique. Il s'agit de récompenser le pays qui a le plus amélioré sa politique pour attirer les investisseurs miniers.


Sept pays africains étaient en lice : l'Égypte, la Guinée Conakry, le Liberia, le Malawi, le Mali, le Mozambique et la Sierra Léone. Les lauréats ont été nominés par vote des lecteurs du journal qui est la revue minière la plus lue par les spécialistes du secteur. Les listes des nominés ont été soumises au vote en ligne sur Internet pendant trois semaines. Plus de 400 compagnies minières ont pris part au vote. Notre pays s'est imposé devant l'Égypte, classé deuxième. Selon le jury, l'élément déterminant pour notre pays a été son projet de code minier qui améliorera les conditions d'investissement minier. Faut-rappeler que l'Institut FRASER, un analyste canadien de stratégie du secteur économique avait, avant Mining Journal, classé le Mali au second rang en Afrique . Ces prix récompensent les efforts de notre pays de faire du secteur minier l’un des moteurs de la croissance.